TransGroenland 2007 - Newsletter Part 3

Mercredi 11 avril 2007

Si vous ne visionnez pas correctement cette lettre : http://www.3poles.fr/Newsletter-part-03.html

Olivier et Guillaume sont partis depuis une semaine maintenant ; ils avancent très lentement : seulement 1.7 km le premier jour ; 1.4 km le lendemain. Le dénivelé explique cette progression ; il faut d’abord gravir 700m avant d’atteindre la calotte.

Vendredi, premier jour sur le plateau et  les a vu progressé de 5-6 km, 7km le lendemain. C’est lent. Le terrain est difficile à cause des congères formées par le vent qui freinent leur avancée.  Les pulkas chargées des vivres et du matériels sont lourdes, plus de 50 kg chacune. Le harnais ventral leur retourne les tripes.

Il faut vraiment très froid, les températures descendent sous 40° et le vent n’arrange rien. Ils passent leur temps à essayer de se réchauffer, les pauses durent quelques minutes à peine ce qui rend leurs journées épuisantes.

Sous la tente, il fait près de -30°. Leurs nuits s’entrecoupent de réveils où il faut remuer pour se réchauffer. Bouger n’est pas aisé dans leur sac de couchage pleins de leurs téléphones satellites et appareils électroniques en tout genre… à ces températures, si on veut protéger les batteries du gel, il faut faire rempart de son corps !

Malgré ces conditions éprouvantes, le moral est très bon ; ils l’ont rêvé, ils y sont. La souffrance et la fatigue font parties du jeu.

Nouveau sur le site 3poles.fr !
Découvrez  les messages d’Olivier et de Guillaume sur le site internet : cliquez-ici

Suivez la TransGroenland 2007 sur 3poles.fr


 

    

 

 


2007 TransGreenland - Newsletter Part 03 on Thursday
, April 12th
 
If you do not view this letter correctly: www.3poles.fr/Newsletter-part-03.html
 
Olivier and Guillaume have been gone for a week now; they are moving very slowly: 1.7 km only the first day; 1.4 km the next day. The slope explains their pace; it is necessary to climb 700m at first before reaching the skullcap (pas sûr de la traduction du terme d’escalade – skullcap=calotte littéralement). The first day on the plateau on Friday saw them progress by 5-6 km and the next day by 7 km. It is slow. Snowdrifts formed by the wind make the ground fickle, which slows them down. The Pulkas loaded with foods and equipment are heavy and weigh over 50 kg each with the ventral harnesses wrenching the two men’s guts.

It is extremely cold with temperatures reaching minus 40 ° and the wind is not helping either. They spend their time trying to warm themselves up and breaks are kept to a few minutes, which makes their days exhausting. Under the tent the temperature reaches minus 30°. They have to periodically wake up during the night to warm themselves up. Moving is not easy in their sleeping bags full of satellite telephones and all kinds of electronic devices …. Under these temperatures, it is necessary to use one’s body as a shelter to protect the batteries from freezing.

In spite of these testing conditions the morale is very good; they dreamed about it and now they are there. Suffering and fatigue are a part of the game.
 
New on the site 3poles.fr!
Discover the messages of Olivier and Guillaume on the web site: Click here